Ikigai passion
Bien-être

Vivre de ce qui nous passionne grâce à son IKIGAI

Chacun rêve de trouver sa passion, la raison de se lever le matin et de faire son travail avec joie. Nous nous posons tous cette question : quel est le but de ma vie ? Comment se sentir utile dans sa vie pour que notre travail ne soit pas uniquement “alimentaire” mais qu’il apporte du sens à notre quotidien ?

Christine VANBERMEERSCH, l’auteur du livre “Trouver son IKIGAI”, nous éclaire le chemin vers la recherche de la raison d’être, grâce à des actions concrètes.

Qu’est-ce que l’IKIGAI ?

IKIGAI” est un terme japonais qui signifie “joie de vivre”, “raison d’être” ou tout simplement “une raison de se lever le matin”.

Pour mieux l’expliquer, regardons cette illustration :

Source : pensezchangez.com

L’IKIGAI se trouve à la croisée de quatres domaine : 

  • ce que vous aimez
  • ensuite, ce dont le monde a besoin
  • ce pourquoi vous êtes payé
  • et à la fin, ce en quoi vous êtes doué

L’IKIGAI est au milieu. C’est notre passion, notre désir d’agir et faire de belles choses. Cependant, nombreux sont ceux qui passent leur vie à le chercher… Pour cela, nous allons découvrir quelques actions concrètes qui peuvent nous aider dans nos recherches de la mission de notre vie.

Petite astuce importante : dès cet instant prenez un cahier et un stylo et essayez de noter les réponses à côté de chaque cercle avec la question. Vos talents, ce que vous adorez faire, ce dont le monde a besoin… Quand c’est écrit, c’est plus facile de voir, de comprendre et d’apprécier les choses.

 A la recherche de son IKIGAI 

Si vous avez fait l’exercice que je viens de vous conseiller, vous pouvez trouver qu’il y a certains domains sur lesquels vous avez eu des difficultés à répondre. Ne vous jugez pas, c’est normal. Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas, par exemple, en quoi sont-ils doués, ou même ce qu’ils aiment faire. Oui oui, ça arrive quand nous sommes plongés dans la routine et quand on ne prend pas le temps de se tourner vers soi-même.

Christine VANBERMEERSCH, l’auteur du livre “Trouver son IKIGAI”, a bien structuré tous les conseils et questions à se poser sur soi-même. 
Voici les principales idées pour bien démarrer la recherche de son IKIGAI.
Attention : assurez-vous de bien garder votre stylo et cahier à porté de main

Qu’est-ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant ? Quel était votre rêve ?

Dream

Plongez-vous dans votre enfance : vous aimiez dessiner, chanter ou peut-être cuisiner ? Avez-vous abandonné ces activité aujourd’hui ? Notez tout ce dont vous pouvez vous souvenir et essayez de trouver le temps pour faire au moin une chose cette semaine. C’est le temps de réveiller votre enfant créatif qui dort (depuis trop longtemps ?) en vous. 

Qu’est-ce qui vous rend curieux(se) ?

curiosité

Si vous sentez l’absence de passion, il est temps de suivre le fil de ce qui vous rend curieux. Etes-vous curieux de savoir comment le film va se terminer ? Quel goût aura le plat que vous êtes en train de préparer ? Trouvez ce qui vous rend curieux, notez-le et faites-le le plus souvent possible. Ce sont les activités qui vous intéressent et peut-être vous pouvez commencez à chercher votre passion à l’intérieur. Réfléchissez comment rendre vos activités plus intéressantes, plus professionnelles… 

Qu’est-ce qui vous rend jaloux(se) ?

Jalousie

Nous savons tous que la jalousie est une émotion négative et elle n’évoque rien de bien, ni pour nous, ni pour les autres. Et pourtant, c’est un très bon indicateur de vos désirs. Si vous sentez une émotion de jalousie, dites-vous à vous-même : pourquoi est-ce que je ressens cette émotion ? Peut-être voudrais-je aussi avoir ça/faire pareil/être pareil. 

Voilà ! Vous avez le chemin vers où vous voulez vous diriger. 

Mais attention (!) : souvent, les choses que nous désirons ne peuvent pas nous rendre heureux. Ces désirs se cachent derrière des “idées imposées” par la société. Par exemple, quand tout le monde ou tout votre entourage ont déjà fait quelque chose, et vous – pas encore (pas encore marié, pas encore trouvé le job de rêve, pas encore fait le tour du monde, pas encore d’enfant…). Vous commencez à ressentir des sentiments de frustrations et vous voulez absolument être comme tous les autres. 

La vérité est qu’enfin vous comprenez que ce n’était pas votre chemin. Mais cela hélas, nous ne pouvons l’apprendre qu’avec le temps et à travers de l’expérience… Pas forcément agréable. Mais c’est absolument normal.

Conseil : écoutez bien votre cœur et ne soyez pas comme tout le monde, soyez vous-même !

Connectez-vous aux choses qui vous mettent en joie

La joie

Quelles activités, quels environnements vous mettent en joie ? Pas toujours facile de trouver la réponse tout de suite. Mais ce que vous pouvez déjà faire, c’est commencer à noter chaque soir les bonnes choses qui vont sont arrivés pendant de la journée.

Vous allez très bien dormir, soulagés et avec des pensées positives. Vous verrez que même dans une journée banale, vous trouverez des petites choses pour lesquelles vous serez reconnaissant.
Essayer et au bout de quelques jours vous allez ressentir la joie qui remonte en vous. 

Quels sont vos rituels méditatifs ?

Cela peut être : écouter de la musique, marcher le matin, faire du sport ou des balades… Prenez soin de vos rituels et faites-les régulièrement. Si cela vous fait du bien, alors pourquoi vous-en priver ?

J’ai partagé avec vous quelques conseils qui me semblent assez pratiques et qui peuvent vous aider à tourner votre regard vers l’intérieur de soi et arpenter le chemin de votre passion, de votre IKIGAI

Surtout, faites cela avec de la joie, de la patiente et de l’amour envers vous-même. Ne soyez pas trop stricte avec vous-même. 

Souvenez-vous que ce n’est pas le résultat mais le processus qui nous offre le sentiment de la complétude et du bonheur.Profitez de chaque instant de votre vie et savourez-la ! Vous êtes sur le bon chemin si vous lisez cet article ! 🙂