Bien-être

La charge mentale : comment s’en libérer ?

“Je pense à tout, tout le temps”

Faire des courses, prendre rendez-vous chez le médecin ou chez le coiffeur… Réfléchir sur les cadeaux de Noël, préparer le déjeuner de famille de dimanche prochain… La liste des tâches peut être infinie. 

Au travail vous pensez aux choses à faire pour la maison et à la maison vous n’arrêtez pas de penser au travail (les meetings et les deadlines qui arrivent). STOP ! Il est temps d’arrêter ce cercle vicieux. 

Le problème c’est que vous, comme la plupart des gens, souffrez de la charge mentale. Vous ne cessez de penser à tout et tout le temps. Cela épuise votre cerveau car vous l’obligez constamment à prendre les décisions. 

Pourquoi je souffre de la charge mentale ?

Il y a une liste de causes qui peuvent provoquer une charge mentale chez vous, telles que : 

  • le perfectionnisme dans tout : vous voulez être un maman parfaite et en même temps l’épouse parfaite, la collègue parfaite… (je vous laisse continuer la liste). Vous êtes trop influencée par la “pression sociale” (qui est la plupart de temps exagéré par votre imagination). Est-ce que suivre le perfectionnisme imaginaire vous rend heureuse ? Avouez-le : vous ne serez jamais satisfaite de ce que vous avez… Qu’importe le résultat. Peut être, est-il temps de cesser de vous mettre la pression, à vous et à votre entourage ?
  • vous avez besoin de tout contrôler dans votre vie : vous pensez que personne d’autre ne sait mieux que vous comment préparer à manger ? Quelles courses faire ou comment ranger la maison ? Même si vous avez demandé à votre conjoint de faire quelque chose, vous ne vous sentirez pas soulagée. En effet, pour vous, il ne fera pas les choses correctement, ou du moins, pas comme vous l’auriez souhaité.

Mais je dois contrôler comment sont faites les choses !” – me direz vous. Prenez du recul et dites-vous que les autres ont le droit de faire les choses différemment, pas comme vous (souvenez-vous nous venons de parler du perfectionnisme).

  • le manque de délégation des tâches : à force de tout vouloir contrôler, vous avez peur de déléguer les choses, car sinon “il faudra tout refaire, il faudra repasser après lui/elle”. Ainsi, vous vous retrouvez à tout faire à la place des autres, même quand on vous propose de l’aide.
  • vous ne savez pas dire “non” : vous avez peur d’être jugée si vous refusez l’invitation chez votre mère, votre amie… Ou si vous ne préparez pas le gâteau demandé pour la fête de l’école… Et ainsi de suite. Votre agenda se rempli vite par des “obligations” et vous faites une croix sur les dernières heures qu’il vous restait rien que pour vous. “Oui, mais il faut le faire, sinon qu’est-ce que les autres vont penser de moi ?, – me direz-vous. 

Le poid de la charge mentale

La charge mentale ne disparaîtra pas toute seule. Vous ne pourrez vous en débarrasser qu’en prenant des mesures à appliquer dans votre vie.

Dans le cas contraire, la charge mentale créera une fatigue permanente. Vous serez toujours très tendue, stressée et vous ne serez jamais contente de rien. Cela peut également créé des troubles dans votre santé et des difficultés dans les relations avec vos proches. Avez-vous besoin de tout cela ? Je suppose que non.

Comment se libérer ?

Comme vous l’aviez deviné après avoir lu les causes de la charge mentale, la plupart des problèmes se cachent derrière le mot “perfectionnisme”. Vous voulez être trop parfaite pour tout réussir. Permettez-vous simplement d’être comme vous êtes, avec vos qualités et vos défauts, vous n’êtes pas un robot. Essayez d’appliquer les résolutions suivantes dans votre quotidien afin de résister au poids de la charge mentale.

  • n’ayez pas peur de déléguer vos tâches. Mais faites-le intelligemment. Cela veut dire qu’il faut bien communiquer sur vos attentes concernant ces mêmes tâches. Expliquez bien comment vous voudriez que cela soit fait et pourquoi c’est important pour vous. Et à la fin, si ce n’est pas fait à 100% comme vous le désirez, dites merci sincèrement et acceptez les imperfections chez les autres (attention: ce n’est pas nécessaire de repasser derrière hein 😉 ) 
  • chaque chose en son temps. C’est bien d’essayer de penser à tout mais faites le au bon moment. Au travail ne pensez qu’au travail, à la maison soyez complètement présente pour votre famille. Vous allez tout bien gérer et vous avez le temps pour tout. Souvenez vous que l’instant présent c’est tout ce qui nous fait sentir vivant. 
  • apprenez à dire “non”. N’ayez pas peur d’être imparfaite aux regards des autres. Cela veut dire, que vous avez vos priorités et votre vie à gérer avant tout. Avant de dire “oui” à tout, posez-vous la question si c’est vraiment important et si vous avez le temps pour telle ou telle demande.
  • apprenez le “lâcher-prise”. Ce qui doit arriver – arrivera. Vous faites de votre mieux, vous ne pouvez pas contrôler tout ce qui se passe avec vous ou ce qui vous arrive dans votre vie, apprenez à accepter les choses comme elles sont et très bientôt vous serez reconnaissante pour chaque moment de votre vie.

Identifiez votre charge mentale dès maintenant

Alors, si ça vous intéresse d’évaluer votre niveau de charge mentale, je vous invite à faire le test suivant: Identifier ma charge mentale

Et pour ceux qui aiment l’idée d’auto-évolution écrite, je vous invite de consulter “Mon p’tit cahier zéro charge mentale” par Julie Martory. 

Au début du cahier elle vous propose de faire l’audit de votre quotidien afin de mieux comprendre le niveau de votre charge mentale. Sur les pages suivantes, elle vous propose des méthodes pratiques à appliquer dans tous les domaines de votre vie. 

Aussi, n’oubliez pas de tenir à jour votre “Carnet du Bonheur” afin de prendre en main votre bien-être au quotidien 😉 

J’espère cet article a pu vous guider vers l’amélioration de votre vie.